Quelques textes à temps perdu...

Thèmes généraux

Intermittent du Jeûne

Pour vous rassurer
Et de suite placer
Mon propos

Jeûne s’est passé
A jeun proclamé
Sans accros

Oui, je sais écrire JEUN avec la bonne orthographe…
Et c’est à jeun que j’écris ce texte car je pratique le jeûne intermittent depuis plusieurs années déjà.

J’ai essuyé beaucoup de remarques négatives (c’est une mode que tu suis, c’est dangereux, c’est pas équilibré, etc…) mais je n’en veux à personne car je sais bien que ces réflexions sont surtout dûes à l’ignorance…
Et si on modifiait ça ?
Allez, c’est parti, et je vais essayer de faire simple.

Donc, le plus simple pour moi c’est de vous donner le programme en quelques mots

  • On peut manger de tout pendant 8 heures (ce qui est diététiquement recommandé évidemment et en quantité normale)
  • On ne mange plus rien pendant 16 heures
  • On oublie pas de s’hydrater pendant le jeûne (eau plate, pétillante, thé, café [mais pas de boisson sucrée…])

Et voilà.
Super simple

Bon ok, mais alors pourquoi forcer son corps et se retenir de manger alors qu’il nous le réclame ?
Pour commencer, détruisons ce mythe : le corps ne nous réclame pas vraiment de « manger » toutes les 8 heures, il est plutôt programmé à se nourrir à un certain rythme et c’est nous qui l’avons programmé ainsi.
Du coup, la transition peut paraître dure lorsqu’on a jamais jeûné de sa vie, mais je vous rassure, on s’y habitue très vite.

Répondons donc au pourquoi.
Et là, la liste est longue, je me contenterai de citer quelques points « santé » que j’apprécie personnellement.

  • Diminue la production d’insuline et le stockage des graisses et du sucre dans l’organisme (attention à ceux qui ont déjà des problèmes de santé [comme le diabète], veuillez prendre conseil avec votre médecin)
  • Stimule le déstockage des graisses (régulation du poids : pas besoin de tous ces régimes supers chers et pas forcément efficaces sur le long terme)
  • Par conséquent en prévenant le surpoids, on prévient certaines pathologies associées : maladies cardiovasculaires, diabète, etc.
  • Meilleur contrôle des sensations alimentaires (maîtrise de soi)
  • Améliore la performance physique et intellectuelle et diminue le temps de récupération (que vous soyez « sportif » ou pas)
  • Favorise la régénération cellulaire (hum, on passe aux choses sérieuses et cela va complètement dans le sens de ma « Philosophie de santé par Synerj »)
  • Permet le nettoyage de l’organisme et stimule l’autophagie (ou fonction d’auto-nettoyage de l’organisme par ses propres cellules)
  • Diminue l’oxydation cellulaire et le vieillissement prématuré des cellules (associé à une alimentation riche en antioxydants c’est la panacée contre les cancers)
  • Etc…
On pourrait aussi parler des avantages « autres » comme le fait de libérer du temps, d’être plus productif, de diminuer énormément ses dépenses, etc…

Bref.
Voilà mon témoignage à ce sujet.
Bien évidemment, vous pouvez vous auto-discipliner si vous souhaitez pratiquer le jeûne intermittent.
Mais pour ceux qui veulent un peu d’aide, j’ai cherché une application simple.
Elle propose un programme payant, mais la version gratuite fonctionne très bien (il suffit d’ignorer régulièrement les offres d’abonnement).

Si cet article (ou un autre de mon blog) vous a plu, dites-le moi en commentaires, ça fait toujours plaisir.

Mika

2 réponses

  1. Pour le pratiquer moi même ( 3 ans ), je confirme et valide les dires de cet article Mika, félicitation belle article merci!!

    1. Coucou Frangin.
      Merci beaucoup pour ton joli commentaire !
      Je suis convaincu depuis très longtemps.
      Pour bien comprendre ce qu’il en est, il faut essayer.😁
      Les premiers jours sont difficiles, mais très rapidement on voit les bénéfices du jeûne.
      Ce n’est pas pour rien, que beaucoup de cultures ont cette coutume…
      Merci encore pour ton témoignage. 😍
      Gros bisous 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *