Quelques textes à temps perdu...

Thèmes généraux

Pas de Noël pour les éternels

Je ne fête pas Noël ni aucune fête religieuse ou traditionnelle…
Qu’elle soit commerciale ou culturelle,
En écrivant ce texte aujourd’hui, 
Loin de moi l’idée de vouloir entrer,
Dans un éclair sous la pluie,
Dans jugement quelconque ou provoqué.

 Si j’écris ce texte ce soir, 24 décembre 2020, 
C’est pour vous signifier à tous sans sapin,
Amis, famille et contact, 
Avec tact mais sans tract,
Que je ne suis pas en train
De réveillonner pour demain

En effet, cela fait maintenant plusieurs années que j’ai arrêté de fêter toutes ces fêtes qui défraient les calendriers et l’actualité.
Chacun a ses propres convictions et je vous le répète encore une fois : mon objectif en rédigeant ce texte n’est pas d’apporter un jugement sur ce que fait chacun dans ce domaine.
Mais il faut que j’explique aux personnes qui me le demandent régulièrement le “pourquoi” de mon choix…
Même si cette explication peut être longue, je vais essayer de faire court.

En ce qui concerne l’aspect traditionnel, j’ai toujours été “anticonformiste” sur les bords, je rejette de but en blanc les traditions qui nous enferment dans des schémas de pensées.

 Pour ce qui est du côté culturel, j’ai toujours été poussé vers l’universel.
J’estime que les gens n’ont pas à se battre pour des différences de culture et qu’ils devraient chercher au sein de leur propre culture ce qui rassemble l’espèce humaine.
La culture universelle, c’est le pied…
 Voilà pourquoi l’aspect culturel fait partie d’une des facettes de mon choix.

 Mais ces deux facettes ne sont pas les plus importantes.


Je peux vraiment dire que l’aspect commercial me touche énormément…
Toutes ces fêtes sont un prétexte au « commerce de l’argent » !
Souvent des gens vont s’endetter, d’autres vont s’enrichir et pour beaucoup se faire arnaquer…
Pendant que d’autres vont développer des stratégies pour arnaquer.
D’autres ne vont pas réfléchir, quels sont les pièges à éviter ?
Et le fait que cette dimension commerciale est inscrite à notre calendrier m’horripile au plus haut point.

Passons maintenant au quatrième axe qui m’a amené à choisir de cesser les fêtes traditionnelles, culturelles et “socio-politico-commerciales ».


C’est l’aspect religieux et je vais l’associer à la politique.
L’un va rarement sans l’autre !

En effet, que ce soit dans le domaine religieux ou politique, la majorité de ces fêtes véhiculent des mensonges ou encore des demi-vérités.
 Comme beaucoup d’entre vous le savent, j’apporte un point d’honneur à dire la vérité et à cause de cela, beaucoup de gens ne s’approchent pas de moi.
Car ils savent que je ne pourrai pas entrer dans les manigances du mensonge.
 Dans notre société les psychologues, les philosophes s’accordent pour vous dire que le mensonge est normal, que ça doit même faire partie du développement de l’enfant.
C’est l’expérience de quelqu’un qui a été enseignant 12 ans au primaire et qui a été formé dans ce sens.

Non

Le mensonge n’est pas quelque chose d’humain -point à la ligne-
Le mensonge est quelque chose de négatif et il n’y a pas de petits mensonges.
Il n’y a pas de mensonges pour protéger les gens.
Il n’y a pas à mentir -point barre-

-Il y a des vérités et il y a des mensonges

 Et je ne vois pas pourquoi mentir à un enfant en lui faisant croire que le Père Noël va passer à la maison pour déposer des cadeaux est bon pour son développement.
Faut-il vraiment qu’un enfant découvre la trahison par ceux qu’il aime le plus au monde ?


Quoi qu’il en soit, les valeurs que véhiculent la plupart de ces fêtes ne me conviennent pas.
Aujourd’hui j’ai cité l’exemple de Noël, mais c’est le cas pour toutes les fêtes inscrites au calendrier et que je ne pratique pas…
Je me tiens à votre disposition en privé pour vous aider à comprendre mon choix pour chacune d’entre elles.

Voici donc les raisons que je voulais évoquer avec vous ce soir.
Encore une fois, j’insiste sur le fait que cela n’engage que moi et que ce n’est pas un jugement à l’encontre de ceux qui fêtent tous ces évènements.
Mais il faut bien à un moment donné expliquer son point de vue de manière à ce que les gens puissent comprendre.
Pourquoi lorsqu’on me souhaite un Joyeux Noël, je ne réponds pas et je ne renvoie pas les vœux en question ?
 Ceux qui me connaissent savent que je sais m’amuser et que je fais la fête régulièrement.
Mais pas en l’occasion ou en l’honneur d’évènement trop douteux à mon goût (et uniquement à MON goût).


En résumé, j’aimerais vous souhaiter à tous d’être surtout en sécurité en cette fin d’année.

Je vous encourage à être prudent sur la route car nous savons tous que ces événements de fin d’année apportent aussi des dangers divers liés à l’alcool et d’autres substances. 

Ce ne sont pas des vœux de Noël, mais bien le sentiment que j’ai envers tous mes amis, ma famille et mes connaissances pour qui je souhaite la même chose jour après jour.

Mon désir sera toujours que vous soyez heureux, que vous soyez en bonne santé et surtout que vous continuiez à vous acheminer vers l’amour véritable. 

Affectueusement

Mika

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *